cats

HOME MÂLES FEMELLES CHATONS L'ELEVAGE INFORMATION

  • chahar bagh
  • chahar bagh
  • chahar bagh
  • chahar bagh
  • chahar bagh
  • chahar bagh
  • chahar bagh

C'est l'heure du départ de la chatterie !

cats


Conditions Générales de Vente

Nos chatons bengal quittent la chatterie entre de 8 semaines et 12 semaines au cas par cas selon décision de notre vétérinaire (8 semaines) et souhait de la famille adoptante (jusqu'à 12 semaines). Nous nous adaptons à chaque chaton et à chaque situation.
Ils sont manipulés et pesés chaque jour dès leur venue au monde.
Un controle de leur état de santé est réalisé régulièrement à l'élevage par notre vétérinaire.
Toutes nos portées sont inscrites au LOOF.
Sur décision vétérinaire, nos chatons partiront "entiers". Une close "stérilisation" à 6 mois, figurera sur le contrat de vente lors d'une adoption pour compagnie.
Réservation : des arrhes seront à verser correspondant à 30 % du montant. Il n’y aura pas de remboursement du montant des arrhes en cas de désistement de l'adoptant. Le solde sera à régler lors du départ du chaton ou modalités vues ensembles (dans ce cas le changement de détenteur sera effectué lorsque le solde sera entièrement réglé, le chaton restant la propriété de l'élevage jusque là. ​

PRIX POUR COMPAGNIE :
De 1000 à 1800 Euros
PRIX POUR REPRODUCTION :
L'adoption pour reproduction sera sous conditions d'un très bon milieu d'accueil
De 1800 Euros à 2800 Euros



Le prix inclus :

ADOPTION POUR COMPAGNIE

  • Identification par thermoship
  • vermifugé
  • primo-vacciné thypus/coryza
  • certificat de bonne santé
  • carnet de santé
  • contrat de vente
  • attestation de connaissance et de respect des besoins du chaton

  • ADOPTION POUR REPRODUCTION

  • Identification par thermoship
  • vermifugé
  • primo-vacciné thypus/coryza
  • certificat de bonne santé
  • carnet de santé
  • contrat de vente
  • attestation de connaissance et de respect des besoins du chaton
  • attestation de demande de pédigrée
  • copies des tests génétiques des parents

  • Vous venez d'accueillir votre chaton Bengal...
    Vidéo du Docteur Alexandra COUTURE, vétérinaire sanitaire de l'élevage

    Accueil, soins et alimentation
    Tout est prêt avant son arrivée

    Un bac à litière garni, des gamelles, sa nourriture (croquettes à volonté), des jouets, son panier douillet, sa caisse de transport, son griffoir…

    Il est très important de continuer de lui donner la même alimentation que lors de son sevrage, cela, au moins jusqu'à ses 6 mois.
    À l'élevage, les chats et chatons sont nourris avec des croquettes Royal canin kitten, en libre accès et à volonté ainsi qu'un "petit-déjeuner" composé de viande crue.


    Vous allez lui consacrer du temps
    Les premiers jours ne le laissez pas seul, c'est encore un bébé. Jouez avec lui en respectant ses besoins de repos.
    L’arrivée dans son nouveau foyer doit se faire dans le calme, dans une pièce sécurisante. Demandez aux enfants de ne pas crier et de ne pas trop le solliciter. S’il se cache, laissez-lui le temps de s’adapter et ne le forcez pas à sortir de sous le canapé.
    Le chat domestique est un des plus gros dormeurs qui existent sur terre.

    Adulte, il dort en moyenne 14h par jour. Le chaton, lui, a besoin d’au moins 20h de sommeil ! Comme chez l’enfant, les rêves favorisent le bon développement cérébral, la mémorisation, l’apprentissage et la synthèse de l’hormone de croissance. C’est pourquoi il ne faut pas déranger un chaton qui dort. Initialement, l’aliment qu’il consommait avant son adoption : tout changement brusque de régime alimentaire peut entraîner des diarrhées. Son jeune âge et le stress lié à l’adoption rendent votre petit compagnon encore plus sensible à ces désordres digestifs. Si, sur les conseils de votre vétérinaire, vous devez changer d’aliment, attendez une semaine puis observez une transition alimentaire sur 10 jours en remplaçant petit à petit l’ancien aliment par le nouveau.

    Quels sont les jeux interdits ?

    Le jeu permet de tisser des liens de complicité entre votre chaton et vous, favorise son développement physique et comportemental, et lui permet de dépenser toute son énergie ! Les fils et brins de laine sont dangereux : si votre chat les avale, il risque de ne pas pouvoir les recracher, ce qui entraînerait une occlusion intestinale. Attention également aux jeux avec les mains. Dangereux pour le propriétaire ou l’enfant qui joue si le chat griffe ou mord (et pour éviter que ce comportement perdure (voir s’aggrave) à l’âge adulte). L’utilisation du laser n’est pas recommandé par certains vétérinaires car le chat ne peut jamais attraper le laser, donc il ne « gagne jamais », du coup cela peut chez certains chats entraîner une agressivité réactionnelle. Dans la nature, quand un chat chasse, il peut « rater » une souris mais finira toujours par attraper une proie et c’est ce qu’il reproduit quand il joue avec un humain. À limiter à quelques minutes. Il mordille vos mains et vos pieds

    Le mordillement est un comportement normal mais il doit être interdit. Si vous le laissez faire, il sera incapable de jouer sans faire mal. Stoppez le jeu dès qu’il griffe ou mordille, et dites « non » bien fort. Ne lui donnez jamais de fessée ! Ne le secouez jamais par la peau du cou. Il grignote les plantes

    Ce jeu est dangereux car beaucoup de plantes d’appartement sont toxiques. Mettez les plantes hors de portée, si possible. Il escalade la balustrade

    Attention ! La chute d’une fenêtre ou d’un balcon représente le danger domestique n°1 pour un chat vivant en appartement. Les chats, contrairement à une idée reçue ne sont pas d’une adresse infinie et ne comprennent pas toujours très bien le danger. Si vous possédez déjà un chat, ce dernier verra sans doute d’un mauvais œil l’intrusion sur son territoire (votre maison !) d’un inconnu. Il risque fort de l’accueillir avec des feulements et des grognements… Ne vous en formalisez pas et surtout n’intervenez pas, vous ne feriez qu’envenimer les choses. Les deux chats ont besoin de temps pour se connaître et partager le territoire. Prévoyez deux bacs à litières ainsi que des gamelles séparées pour chacun. Les enfants

    Il paraît que les chats qui ont grandi avec des enfants sont les plus câlins… Certaines précautions sont cependant à prendre pour le bien-être de chacun. Enseignez aux enfants à ne pas trop porter le chaton, à respecter son sommeil et ses repas, et à bannir tout geste violent. Stoppez les jeux quand le chaton griffe ou mord ou est trop énerve. En règle générale, ne laissez JAMAIS un bébé et un animal ensemble sans une surveillance vigilante.

    Avec un chat :

    • Ne pas forcer les présentations
    • Ne pas gronder mais rassurer
    • Laisser des possibilités de fuites, de cachettes
    • Laisser faire…


    Avec un chien :

    • Attention aux chiens « prédateurs »
    • Permettre une prise de contact « olfactive » avant le contact visuel
    • Prévoir un lieu de refuge en hauteur pour le chat
    • Ses premiers examens de santé
    • La consultation vaccinale, c’est surtout un check-up annuel : pesée, auscultation cardiaque et respiratoire, éventuellement coupe des griffes, conseils d’alimentation, prévention contre les parasites, votre vétérinaire est un allié précieux pour le bien-être et la santé de votre chaton.
    • Comment le protéger des parasites ?
    • Les jeunes chatons sont souvent contaminés par des vers digestifs ou des protozoaires. Ces parasites se développent dans l’appareil digestif et provoquent des symptômes plus ou moins gênants. Pensez à le vermifuger tous les mois jusqu’à ses 6 mois puis 4X/an si il sort et 2X/an en appartement.
    • Parasites externes : puces et tiques
    • Les puces sont les parasites les plus fréquents chez le chat. Elles sont responsables de démangeaisons, d’allergies et même de la transmission de parasites digestifs. Elles envahissent rapidement votre environnement car seules 5% d’entre elles se promènent sur votre chaton : les autres (larves, œufs) se multiplient dans votre maison !
    • Elles sont présentes toute l’année et il ne faut pas attendre de les voir pour agir. Votre vétérinaire peut vous conseiller sur les produits à utiliser pour protéger votre compagnon efficacement et sans risques.
    • Votre chaton présente des troubles digestifs (diarrhées, vomissements) ? Il a le ventre ballonné ? Il ne prend pas de poids et reste chétif ? Parlez-en à votre vétérinaire. Même en l’absence de signe inquiétant, il faut vermifuger votre compagnon surtout si vous avez de jeunes enfants à la maison. Certains de ces parasites peuvent être dangereux pour l’Homme.


    La stérilisation
    Pour le mâle :
    • Plus de marquage urinaire = odeur très désagréable
    • Moins de bagarres avec les autres mâles = abcès, risque de transmission de maladies
    • Plus de vagabondage à la recherche de l’âme sœur = fugues, accidents
    Pour la femelle :
    • Plus de chaleurs (dès l’âge de 6 mois) = vocalises, cris
    • Plus d’attirance des mâles = miaulements nocturnes, bagarres, transmission de maladies